Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères
Laboratoire d’excellence - Religions et Sociétés dans le Monde méditerranéen
http://www.labex-resmed.fr
Imprimer la page

Retour à l'accueil « Humanités numériques « RIM - Répertoire d’Iconographie Méroïtique

RIM - Répertoire d’Iconographie Méroïtique

- Le RIM est un outil de recherche collaboratif rassemblant et commentant la documentation iconographique de la plus ancienne culture d’Afrique subsaharienne.

Responsables : Pierre Tallet, Vincent Rondot
Chargé de recherche : Romain David

Le Répertoire d’Iconographie Méroïtique (RIM), porté par le Labex Resmed et le Musée du Louvre, veut créer un outil de recherche collaboratif rassemblant et commentant la documentation iconographique de la plus ancienne culture d’Afrique subsaharienne, à une époque où elle est marquée par les influences égyptiennes, hellénistiques et romaines dans un syncrétisme original. Le RIM a pour ambition d’analyser le processus et les modalités qui ont conduit le royaume méroïtique (IIIe s. av. J.-C. - IVe s. apr. J.-C.) à s’approprier tout un vocabulaire de formes exogènes en faisant appel à toutes les sources iconographiques disponibles, du signe ethnique sur une céramique à la représentation religieuse sur les parois des temples. Son apport sera d’autant plus utile que, en attendant que soit déchiffré le méroïtique – l’écriture du royaume de Méroé –, notre connaissance de l’histoire et de la culture de ce royaume africain dépend presque exclusivement aujourd’hui des informations fournies par l’archéologie.
Le RIM prendra deux formes, complémentaires l’une de l’autre et adaptées à différents usages. Une version papier de caractère encyclopédique réunira sous forme de notices les descriptions analytiques des différentes composantes de l’iconographie du royaume de Méroé. L’ouvrage fournira également un commentaire synthétique sur l’évolution de son iconographie, ses modèles de composition ainsi que leur signification et leur symbolisme. La version numérique offrira un accès aux collections muséales et archéologiques qui ont servi de support à l’élaboration des entrées du RIM ainsi qu’un lien vers les notices numérisées du volume papier. Elle constituera une ouverture à un public plus large et désireux de connaître la richesse de la civilisation méroïtique.

Mêlant recherche scientifique et médiation culturelle, ce projet souhaite contribuer au désenclavement de l’archéologie soudanaise en connectant son histoire à celle du bassin méditerranéen, et se positionner comme un acteur de la sauvegarde d’un patrimoine aujourd’hui menacé